5 conseils pour acheter votre vin

Que ce soit sur Oloh.fr ou en magasin, acheter une bonne bouteille de vin est devenu un vrai parcours du combattant. Comment reconnaître un vin de bonne qualité d’une piquette ? Comment choisir sa bouteille ? Voici 5 conseils pour débutant.

1. Vérifier l’indication géographique


D’abord, il est important de vérifier que le vin a bien une provenance géographique. S’il n’en a pas, c’est ce qu’on appelle un vin de table, ou un vin de pays. Il peut s’agir d’un mélange de plusieurs vins, de plusieurs régions différentes, de plusieurs pays. Ces vins sont généralement utilisés pour des conceptions culinaires.

2. Le millésime est important


La loi interdit aux producteurs de mélanger les vins dans le cas d’une indication géographique.

Voici les différents labels :
– IGP – indication géographique protégée
– AOC – appellation d’origine contrôlée
– AOP – appellation d’origine protégée qui correspond aux critères de l’AOC
– STG – spécialité́ traditionnelle garantie

A relativiser, en théorie, et selon la législation, les producteurs peuvent mélanger certains millésimes. Dans ce cas ils ne doivent pas indiquer l’année sur la bouteille. Ne pas confondre également avec Pays-d’oc qui est un IGP pour les vins de pays, comme celui-là.

La seconde étape est donc de vérifier si la bouteille indique un millésime, c’est à dire une année de vendange. Là encore, l’exception confirme la règle, ce n’est pas une indication pour les champagnes car les producteurs mélangent les millésimes, ceci permettant une qualité et un rendu gustatif similaire tous les ans.

Pour aller plus loin, vous retrouverez ici la distinction entre un Grand Cru et un Premier Cru qui est quasi similaire selon les appellations.

3. Le prix


Il n’y a qu’une règle à retenir au niveau du prix. Un vin au prix élevé n’est pas forcément qualitatif, un vin en dessous de 3€ est forcément un vin de mauvaise qualité. Et par mauvaise qualité, cela ne signifie pas mauvais au niveau du goût, mais plutôt qu’il ne respecte pas les standards de qualité que nécessite tout le travail d’un grand vin. Qui dit prix trop faible, dit économie faite sur une ou plusieurs étapes essentielles de la fabrication du vin.

Ceci dit, il y a des très bonnes bouteilles en dessous de 10€. Je vous conseille de suivre notre guide de dégustation et essayer de retenir la vue, le nez et le goût du vin à chaque fois que vous ouvrez une bouteille pour ainsi former votre palais et surtout distinguer les saveurs de chacun d’entre eux.

Vous retrouverez ici plus de détails sur le prix des bouteilles et notamment le rapport qualité / prix.

4. Le moment de consommation


Il est très fréquent qu’on choisisse une bouteille en fonction du moment où elle sera consommée. Par exemple, ce ne sera pas la même bouteille pour un anniversaire de mariage qu’une soirée entre collègue. Là, vous n’avez qu’une seule question à vous poser, combien je suis prêt à mettre pour cet événement et quelle est la part à consacrer au vin ?
Nous avons pris le temps de classer les meilleurs rapports qualité/prix pour vous. Nous nous sommes basé sur quelques 2 000 vins provenant de 80 régions. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur le moment de consommation correspondant sur la page d’accueil.

5. Quel vin avec quel plat, la fameuse association met/vin


Plusieurs principes généraux, mais là encore, cela dépend de votre envie du moment et de votre palais :

– Tout plat épicé ou relevé se doit d’être accompagné par un vin ayant du caractère, sinon il s’effacera en bouche
– Pour les poissons et autres volailles à la chair blanche, privilégier un vin blanc sec
– Une viande rouge, un verre de rouge (ici, sans surprise)

Le reste c’est du cas par cas et heureusement, là encore, on a fait le tri pour vous. Il vous suffit de cliquer sur le met que vous allez déguster sur la page d’accueil.

Cet article n’est qu’une mise en bouche, suivez le reste de la lecture en fonction de ce que vous souhaitez savoir : ici !